World

WHO’s Tedros backs ‘power to inspire’ Tokyo Olympics

Speaking in the Japanese capital Tokyo, he said the world must unite with “determination, dedication and discipline” to triumph over the COVID-19[feminine pandémie.

« Plus que tout autre événement (les Jeux) ont le pouvoir de rassembler le monde ; inspirer; montrer ce qui est possible », Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (QUI) a déclaré au Comité international olympique, la flamme olympique à la main.

Il a averti que le monde était maintenant aux premiers stades d’une autre vague d’infections et de décès, exhortant tous les pays à se lancer dans une « poussée mondiale massive » pour vacciner au moins 10% de leur population d’ici septembre.

Aujourd’hui, 75 % des vaccins ont été administrés dans seulement 10 pays, a déclaré Tedros, tandis que dans les pays à faible revenu, « seulement 1 % des personnes ont reçu au moins une dose ».

Pandémie à deux voies

Le chef de l’OMS a déclaré que l’incapacité du monde à partager les vaccins, les tests et les traitements, y compris l’oxygène, alimente «une pandémie à deux voies» entre les nantis qui s’ouvrent et les démunis qui se verrouillent.

« Ce n’est pas seulement un outrage moral ; c’est aussi épidémiologiquement et économiquement autodestructeur », a-t-il déclaré, avertissant que plus l’iniquité persistera, plus la reprise sera lente.

Plus de transmissions conduiront à des mutations potentiellement plus dangereuses, encore plus importantes que la variante dévastatrice Delta, a-t-il averti.

“Et plus il y a de variantes, plus la probabilité que l’une d’entre elles échappe aux vaccins et nous ramène tous à la case départ», a signalé le responsable de l’OMS, réitérant qu’« aucun de nous n’est en sécurité tant que nous ne le sommes pas tous ».

‘Malade et fatigué’

Tedros a qualifié la pandémie de test dans lequel «le monde échoue» et a rappelé que nous ne sommes pas dans une course les uns contre les autres, mais contre le virus.

« Le temps qu’il me faut pour faire ces remarques, plus de 100 personnes perdront la vie à cause du COVID-19 », a-t-il déclaré. “Et au moment où la flamme olympique s’éteindra le 8 août, plus de 100 000 personnes de plus périront”.

COVID a déjà fait plus de quatre millions de morts, et le bilan continue d’augmenter car le nombre de décès cette année a déjà plus que doublé par rapport à l’année dernière, selon le chef de l’OMS.

« Les gens du monde sont malades et fatigués », a-t-il dit, « marre du virus… les vies et les moyens de subsistance qu’il a pris… les souffrances qu’il a causées… les restrictions et les perturbations dans leur vie… et sociétés…[and] the dark clouds he threw over our future ”.

Important lessons

The COVID-19 pandemic has taught many painful but important lessons, including that when health is in danger, everything is in danger, said the UN official.

“This is why the top priority of WHO is universal health coverage”, he explained, sharing the vision of a world in which all can access health services where and when they need them, without facing financial hardship.

When asked when the pandemic will end, Tedros replies “when the world chooses to end it”.

We have the tools to prevent transmission and save lives. Our common goal must be to vaccinate 70% of the population of each country by the middle of next year, ”he concluded.

Track the virus

Meanwhile, who on Wednesday reported a 12% increase in new cases worldwide last week, compared to the previous week, for a total of 3.4 million new cases.

Since the pandemic began 19 months ago, there have been over 190 million confirmed infections and over 4,109,000 deaths.


Source link

Show More

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button